Laissez nous un message


Désolé, nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Envoyez-nous un message et nous vous recontacterons dès que possible.

Laissez nous un message

INTERVIEW HORTENSE

Publié le : 29/01/2020 18:07:43
Catégories : Mode

Comment as-tu connu LUZ ?

Je préparais un roadtrip solo à Bali au mois de février dernier. Il faisait froid à Paris, et je n’avais pas vu un rayon de soleil depuis des jours. Le compte Insta de LUZ me faisait de l’œil, je suis donc passée à la boutique pour essayer plusieurs maillots, et mon choix s’est porté sur un Julia noir qui ne me quitte plus ! J’ai rencontré par la suite Claire et Alix, les fondatrices, lors d’un talk entrepreneurial. Elles m’ont proposé de rejoindre l’équipe pour m’occuper du marketing digital.

C’est comment, travailler chez LUZ ?

Galvanisant ! On est une équipe très soudée. On a toutes nos domaines de prédilection, tout en étant très polyvalentes car il faut parfois prêter main forte pour réceptionner les colis, accueillir les client(e)s…

Ce que tu préfères chez LUZ c’est…

Les Buena Onda (« bonnes ondes », ndlr) au quotidien, le parfum de fleur d’oranger qui embaume le bureau, les brainstormings autour des jeux de mots hispaniques, la bouille de Jerry (le chien de Claire), la pêche débordante de Zaz, les fous rire des stylistes, découvrir les photos des Luztiques sur Instagram, et voir les maillots portés dans les plus beaux endroits de la Terre !








Quelle est ta pièce favorite ?

Mon maillot de bain Julia, pour son côté « jeune fille en fleur » de face et « who’s that girl ?! » de dos. J’ai goûté au confort du coton bio, et je vous avoue qu’il est très difficile de revenir au lycra après l’avoir essayé…

En tant qu’insider, une idée reçue sur les maillots ?

Certaines clientes estiment que les maillots sont trop chers. Le développement d’un maillot prend entre 6 et 8 mois, et l’investissement est conséquent, tant financièrement que socialement, car LUZ est également engagé dans une démarche de développement durable. Acheter chez LUZ, c’est participer à un écosystème vertueux qui respecte davantage l’environnement et rétribue justement les petites mains des ateliers. Je pense que nos modes de consommation vont changer fondamentalement dans les années à venir, que nous privilégierons la durabilité et donc la qualité.

Es-tu sensible à l’écologie ?

Comme beaucoup, je trie mes déchets, j’emmène une gourde et des tote bags partout avec moi. Je préfère aussi investir dans une belle pièce plutôt qu’acheter plusieurs pièces que je ne porterai qu’une saison.

Ce que tu entends le plus dans le bureau ?

« J’ai UNE Pêche, UNE Pêche ! », le cri de guerre de Zaz !


Produits associés

Partager ce contenu